Tout ce qu'il faut savoir sur le plan de relance de l'apprentissage

    Partager :

    Avec les difficultés économiques engendrées par la crise du corona-virus, le gouvernement met en œuvre plusieurs mesures pour relancer l’apprentissage. Ce système était déjà sur la voie du succès puisqu’entre 2018 et 2019, le nombre d’apprentis avait augmenté de 16 % en France.

    L’objectif : continuer sur cette lancée en facilitant l’embauche par les entreprises. Découvrez les avantages dont vous pouvez bénéficier en tant que boulanger-pâtissier pour embaucher en contrat d’apprentissage !

    Quelles entreprises peuvent bénéficier des avantages du plan de relance de l’apprentissage ?

    Les aides accordées par l’État dans le cadre du plan de relance de l’apprentissage peuvent être octroyées à toutes les entreprises qui recrutent un apprenti jusqu’au niveau du master (Bac +5 ou niveau 7 au RNCP). L’aide est accordée sans condition tant que l’entreprise compte moins de 250 salariés. 

    Quel est le montant de l’aide financière accordée ?

    Le montant de l’aide du plan de relance de l’apprentissage dépend de l’âge de l’alternant.

    Il s’élève à :

    • 5 000 € si l’apprenti est mineur ;
    • 8 000 € si l’apprenti est majeur.

     Ce montant s’entend par contrat : si un artisan boulanger souhaite embaucher plusieurs apprentis dans sa boutique, il bénéficie de cette somme multipliée par le nombre d’apprentis embauchés, qui lui est versée chaque mois. Cette somme n’est cependant attribuée que pour la première année du contrat.

    Si votre boulangerie est éligible à l’aide unique, elle peut toutefois bénéficier de cette aide financière durant toute la durée du contrat. Il est important de noter que ces primes de relance du contrat d’apprentissage constituent une aide exceptionnelle. Par conséquent, elles sont associées à un calendrier précis : l’aide concerne les entreprises ayant signé des contrats d’apprentissage entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

    C’est donc une opportunité que les artisans boulangers ont quelques mois pour saisir afin de rebondir dans le contexte de crise sanitaire actuel. Pour la boulangerie, le coût de recrutement d’un apprenti peut ainsi s’avérer négligeable, voire nul, pendant toute la première année d’exécution du contrat.

    Le Portail de l’alternance du ministère du Travail a en outre mis en place un simulateur permettant à chaque artisan boulanger potentiellement employeur de calculer le coût d’une embauche en apprentissage en fonction de sa propre situation.

    Grands Moulins de Paris vous accompagne dans vos recrutements : découvrez comment devenir un bon maître d’apprentissage grâce à nos conseils métier.

    Votre boulangerie est-elle éligible à l’aide unique ?

    Vous pouvez recevoir l’aide unique mise en place par le gouvernement si votre boulangerie :

    • Compte moins de 250 salariés ;
    • A signé un contrat d’apprentissage après le 1er janvier 2019 ;
    • A signé un contrat d’apprentissage permettant à l’apprenti de préparer un diplôme professionnel d’un niveau bac ou moins.

    Dans ce cas, l’aide unique s’élève au maximum à :

    • 4 125 € pour la première année du contrat ;
    • 2 000 € pour la deuxième année ;
    • 1 200 € pour la troisième année et la quatrième s’il y en a une.

    Un plan de relance qui facilite aussi la vie des apprentis
    Le plan de relance de l’apprentissage offre aux futurs apprentis davantage de temps pour trouver une entreprise qui les embauche. Ils peuvent désormais passer 6 mois sans contrat, alors que cette période était auparavant limitée à 3 mois. De plus, chaque jeune faisant une demande d’apprentissage sur Parcoursup ou Affelnet recevra au moins une offre de stage. Les artisans boulangers ont ainsi toutes les cartes en mains pour embaucher des apprentis qui leur permettront de retrouver leur vigueur d’avant-crise ! Besoin de conseils en management ? Découvrez la formation Grands Moulins de Paris Management en boulangerie-pâtisserie.