Quelle est la réglementation sur le poids du pain ?

    Partager :

    Consommé par environ 98 % des français, le pain se décline aujourd’hui dans de nombreuses gammes de différentes tailles et poids. Face au développement des types de pains, existe-t-il une réglementation encadrant le poids du pain en France ? On vous dit tout à ce sujet.

    Poids du pain : des usages locaux et commerciaux à défaut d’une réglementation

    Contrairement à ce que pensent de nombreux clients de boulangerie, aucun texte de loi ne réglemente le poids du pain en France, quelle que soit la catégorie de pain (baguette, flûte, pain complet, pain aux céréales, pain Bio…). Les artisans boulangers ne sont donc pas tenus de respecter un poids précis lorsqu’ils vendent du pain à leur clientèle.

    Toutefois, si la loi n’a prévu aucune règle de fabrication, il existe des usages locaux et commerciaux faisant autorité parmi les artisans boulangers. Il convient donc de les appliquer afin de proposer un produit conforme aux attentes du client et en accord avec les coutumes de la profession.

    À noter : en 1981, lorsque les prix du pain étaient encadrés par les pouvoirs publics, une recommandation ministérielle avait essayé de différencier deux appellations de pain (à savoir la baguette et la flûte) en leur donnant un poids réglementaire – 250 grammes pour la baguette, 200 grammes pour la flûte. La recommandation n’a cependant pas été suivie par les artisans boulangers, qui ont continué à appliquer les usagers locaux traditionnellement utilisés dans le commerce.

    Poids de la baguette et de la flûte : des usages commerciaux différents selon les régions

    La baguette est sans conteste le pain le plus représentatif du savoir-faire boulanger français. Malgré sa grande renommée, et comme tous les autres pains, aucune loi ne réglemente son poids. Toutefois, des différences d’usages et de coutumes commerciales existent d’une région à l’autre, comme pour la flûte, d’ailleurs.

    • A Paris et en Ile-de-France, la baguette pèse environ 250 grammes, tandis que le poids de la flûte est d’environ 200 grammes.
    • En Seine-Maritime, c’est l’inverse : l’usage commercial veut qu’une baguette corresponde à un pain d’environ 200 grammes et qu’une flûte pèse environ 250 grammes.

    Plusieurs autres (légères) différences existent entre les régions. Elles restent toutefois peu significatives. 

    Poids du pain : des règles d’étiquetage et d’affichage à respecter

    S’il n’existe pas de réglementation concernant le poids du pain vendu en boulangerie, des règles d’étiquetage et d’affichage strictes sont actuellement en vigueur : le pain vendu au client doit faire le même poids que le poids affiché dans la boutique (ou étiqueté).

    Pour rappel, la législation impose aux professionnels d’installer des écriteaux devant chaque catégorie de pain visible par la clientèle ; ces écriteaux doivent indiquer le prix et le poids du produit (et le prix au kilo pour les pains vendus à la pièce dont le poids est supérieur ou égal à 200 grammes). La boulangerie est également dans l’obligation de présenter ces différentes caractéristiques sur un affichage récapitulatif de 30 x 40 cm (intitulé « prix du pain ») – un affichage doit aussi être installé à l’extérieur de la boutique.

    En cas de contrôle, le poids du pain ne doit pas être inférieur de plus de 4 grammes au poids annoncé sur les écriteaux et les affichages (pour les pains compris entre 50 grammes et 1 kilo) sous peine de donner lieu à un procès-verbal pour délit de tromperie sur la quantité des choses livrées (délit mentionné dans les articles L441-1 et L454-1 du Code de la Consommation).

    Retrouvez en ligne tous nos articles sur la réglementation encadrant la vente de pain en France !