Quel financement pour la création d’une boulangerie ?

    Partager :

    Le premier financement est votre apport personnel. Cet apport n’est pas uniquement constitué par vos épargnes, mais comprend tous les financements « privés » récoltés au cours de votre projet. L’apport doit représenter entre 25 et 30% de vos besoins de financement pour rendre crédible votre projet auprès des organismes bancaires, qu’il sera ensuite nécessaire de contacter – sauf si, bien sûr, vous trouvez des investisseurs capables de financer entièrement votre projet.

    Avant de réunir un apport personnel, il est nécessaire de réaliser un plan de financement pour obtenir une estimation précise de vos besoins (regroupant toutes les dépenses liées à l’acquisition) :

    • Prix de vente ;
    • Droit d’enregistrement ;
    • Frais d’actes ;
    • Achat ou location de matériel (leasing) ;
    • Trésorerie de départ ;
    • Travaux éventuels de mise aux normes et d’aménagement du point de vente ;
    • Stock de départ…

    Les différentes sources de financement pour créer une boulangerie

    De nombreuses sources de financement peuvent vous aider à créer votre boulangerie et constituer un apport suffisant.

    • Le financement participatif : ce mode de financement vous permet de faire appel à des particuliers (ou des institutionnels) via une plateforme agréée par l’ORIAS (et contrôlée par l’ACPR ou l’AMF). La levée de fonds va de 10 000 euros à 1 million d’euros. Le financement se fait sous forme de don, prêt personnel ou investissement au capital de l’entreprise
    • Les investisseurs privés : faire appel à des business angels implantés dans votre région peut vous aider à obtenir des financements supplémentaires. Ces investissements se font directement au capital de votre future entreprise.
    • Le prêt meunier : les meuniers peuvent compléter le financement d’un prêt bancaire destiné à la création de votre boulangerie – sous réserve de s’approvisionner en farine auprès du moulin
    • Le prêt participatif pour financer le matériel : ce dispositif de financement est associé à des fonds propres

     Dans la grande majorité des cas, ces solutions doivent compléter un prêt bancaire que vous devrez demander, dans un deuxième temps, à l’aide d’un solide business plan.

    Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Conseiller Transactions et Financements.

    > NOUS CONTACTER