Ouvrir une deuxième boulangerie

    Partager :

    Vous souhaitez augmenter les ventes de votre boulangerie ? Ouvrir une deuxième boutique peut être une solution adaptée. Avant de vous lancer, il est toutefois indispensable de bien vous renseigner sur les démarches à effectuer pour pouvoir gérer légalement deux boulangeries.   

    Comment ouvrir ou reprendre une deuxième boulangerie ?

    Que vous souhaitiez ouvrir ou reprendre une deuxième boulangerie, les démarches seront similaires à celles que vous avez effectuées lors de la création/reprise de votre premier commerce. Vous devrez :  

    • Etre titulaire du diplôme de CAP Boulanger, ou du Bac professionnel Boulanger, ou d’un diplôme équivalent délivré par le répertoire national des certifications professionnelles – si vous n’avez pas de diplôme, vous êtes dans l’obligation de justifier d’une expérience de 3 ans minimum comme salarié boulanger, chef d’entreprise ou travailleur indépendant. Pour rappel, il est également possible d’embaucher un salarié détenteur du diplôme, ou de prendre son conjoint diplômé comme collaborateur pour ouvrir une boulangerie sans diplôme.  
    • Choisir un statut juridique adapté à votre projet. Deux grandes options sont possibles lorsqu’on souhaite ouvrir une deuxième boulangerie. 
    • Enregistrer la nouvelle boulangerie en tant que société indépendante de la première (de type SARL, SAS, SASU ou EI). Il faudra donc gérer le deuxième commerce de manière distincte sur le plan comptable, juridique et financier. 
    • Gérer les deux fonds de boulangerie dans une même entité juridique. Le deuxième commerce peut alors être une filiale, une succursale ou une agence. Cette option vous permettra d’obtenir un coût comptable et juridique moins important, mais le suivi administratif et la gestion de la société n’en seront pas simplifiés pour autant.  
    • Enregistrer votre entreprise au Registre de Commerce des Sociétés, transmettre le dossier de création au greffe avec les pièces justificatives exigées (attestation de publication au journal d’annonces légales, Kbis de moins de 3 mois…) et effectuer une demande d’immatriculation au RCS.  
    • Trouver les fonds nécessaires pour financer votre projet d’ouverture ou de rachat de boulangerie. 
    • Mettre aux normes sa boulangerie en matière de règles de sécurité, règles incendie et accès aux personnes à mobilité réduite. 

    Comment gérer deux boulangeries sur le plan comptable et juridique ?

    Comme nous l’avons évoqué précédemment, la gestion comptable et juridique de vos deux boutiques va dépendre de leur statut.  

    Vous avez l’intention de racheter une deuxième boulangerie pour en faire une structure indépendante de la première :

    Vous devez tenir deux comptabilités distinctes et effectuer séparément toutes les démarches d’ordre juridique. Il en est de même pour la gestion des salariés, des stocks et des marchandises. 

    Vous souhaitez gérer deux fonds de commerce sous la même entité :

    La deuxième boutique sera considérée en tant que :  

    • Etablissement secondaire si l’entreprise est ouverte dans autre ressort que le siège social 
    • Etablissement complémentaire si la boulangerie ouvre dans le même ressort que le siège social.  

    Qu’il soit complémentaire ou secondaire, l’établissement n’aura pas de personnalité juridique propre – votre entreprise et ses établissements sont une même et seule personne morale. Cette caractéristique varie toutefois selon le statut de la deuxième entreprise :  

    • Vous créez une filiale : la filiale possède une personnalité juridique indépendante ; elle doit donc tenir sa propre comptabilité et fiscalité ; non rattachée à l’entreprise principale, elle possède son patrimoine et paie ses impôts sur les bénéfices qu’elle perçoit. 
    • Vous créez une succursale : la succursale ne dispose pas d’une personnalité juridique à part entière ; toutefois, ses clients, son lieu de domiciliation, son représentant et sa comptabilité diffèrent de l’établissement principal – seule sa fiscalité est rattachée à la maison mère (ainsi, si les deux boutiques sont situées sur le territoire français, le résultat devra être compris dans la déclaration d’impôts sur les sociétés de la première boulangerie). La succursale possède par ailleurs une autonomie financière.  
    • Vous créez une boutique « agence ». Ce statut possède les mêmes caractéristiques que celui de la succursale, à la différence qu’il ne permet pas à la deuxième entreprise de posséder une autonomie financière 

    Quels sont les avantages d’ouvrir un établissement secondaire/complémentaire ?

    Ouvrir une entreprise secondaire/complémentaire vous permet de bénéficier de deux adresses d’exploitation distinctes pour développer votre activité et augmenter les ventes de vos boulangeries. Cela vous servira également de point d’ancrage supplémentaire pour obtenir de nouveaux clients et maximiser vos bénéfices. Vous avez besoin d’aide pour gérer votre entreprise ? Découvrez les formations de gestion dispensées par que nous dispensons aux professionnels de la boulangerie.