Interdiction du plastique à usage unique en boulangerie : zoom sur la nouvelle législation

    Partager :

    Pour répondre à l’urgence écologique, le gouvernement français a décidé de mettre en place une nouvelle législation interdisant l’utilisation de produits en plastique à usage unique dès 2020. Les artisans-boulangers font partie des professionnels concernés.

    Que dit la loi sur le plastique à usage unique ?

    Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique (2015) et de la loi Egalim (octobre 2018), de nombreux produits en plastique à usage unique sont, depuis le 1er janvier 2020, officiellement interdits à la vente.

    Dans le viseur du gouvernement, tous les produits en plastique conçus pour ne pas être réutilisés (assiettes jetables, gobelets, cotons-tiges, etc.) et dont l’impact écologique est ostensiblement pointé du doigt. Car il s’agit bien d’écologie plus que de tout autre enjeu. Face aux effets dévastateurs des produits en plastique sur l’environnement, en particulier dans les océans, le gouvernement français et l’Europe ont souhaité légiférer afin d’interdire leur usage massif.

    Un amendement qui complexifie l’interdiction

    Un an avant l’entrée en vigueur de la loi, les sénateurs ont voté un amendement qui modifie l’interdiction de la vente de produits en plastique à usage unique. Certains produits tels que les couverts, pailles ou touillettes bénéficient ainsi d’un délai supplémentaire d’un an (ils seront interdits dès le 1er janvier 2021).

    Quelles conséquences pour les artisans-boulangers ?

    Bien que les contours (et les modalités d’application) de la loi puissent encore être flous, l’objectif est clair : limiter l’usage de produits en plastique à usage unique dans tous les secteurs d’activité. Proposant une offre de snacking (sur place ou à emporter), les artisans-boulangers font partie des professionnels concernés par ces mesures.

    En tant qu’artisan-boulanger, la loi vous interdit en effet de mettre à disposition de vos clients des produits en plastique à usage unique (assiettes, couverts, etc.). Conséquence directe : vous êtes invité à repenser l’intégralité du service qui accompagne la dégustation de produits de snacking et/ou tout ou partie de votre offre de produits. Heureusement des solutions existent pour des emballages écologiques en boulangerie !

    Interdiction du plastique à usage unique : les solutions alternatives

    Présentée comme une contrainte, la législation sur le plastique peut aussi être perçue comme une opportunité de vendre différemment vos produits, et de faire de votre respect de l’environnement un argument de vente ! Les artisans boulangers qui suppriment l’utilisation des emballages et des produits en plastique à usage unique profitent ainsi des bienfaits d’une politique commerciale environnementale. Ils améliorent leur réputation auprès des clients sensibles aux enjeux de la préservation de l’environnement, et se distinguent de la concurrence.

    Pour s’inscrire dans cette démarche, sachez qu’il existe aujourd’hui plusieurs alternatives aux produits en plastique à usage unique pour les emballages en boulangerie. On trouve ainsi sur le marché :

    • Des sachets en papier ou en matière biodégradables ;
    • Des pailles en papier recyclé, en bambou ou en amidon végétal ;
    • Des assiettes à base de bambou, carton ou canne à sucre recyclables et jetables ;
    • Des couverts en bois ou en amidon ;
    • Des barquettes alimentaires en cellulose moulée ou en bois ;
    • et bien d’autres encore.