Tendance : l’essor de la consommation locale

    Partager :

    Protectionnisme économique, gage de qualité, offre en croissance... Les Français sont de plus en plus convaincus par l'achat local.

    En effet, d'après une étude de l'institut IRI, spécialisé dans l'analyse des données de produits de grande consommation, les ventes de produits locaux ont augmenté de 6% entre juin 2020 et mai 2021. Dans le même temps, les ventes de l'ensemble des articles de grande consommation n'ont augmenté que de 2,3% et plus d’un Français sur trois souhaite encore acheter plus de produits locaux.*

    Les artisans boulangers doivent prendre en compte ces nouvelles exigences pour satisfaire les clients et rendre leurs offres plus attractives.

    Le « local », c’est quoi ?

    Même s’il n’existe pas de définition officielle, on considère qu’une personne mange local lorsqu’elle consomme des produits et aliments qui proviennent d’un rayon de 100 à 250 kilomètres maximum autour d’elle.**** Consommer local, c’est donc consommer près de chez vous.

    Avec cette montée en puissance des produits locaux, un nouveau terme a vu le jour « le locavorisme ». Ce terme désigne les individus qui choisissent de ne consommer que local.

    Le « local » en quelques chiffres

    En 2019, le marché des produits locaux représentait environ 40 milliards d’euros dont 8 milliards sous des labels (AOP, AOC, IGP, STG, et Label Rouge) .** Depuis, les chiffres n’ont fait qu’augmenter !

    En 2020, un Français sur quatre déclarait avoir consommé davantage auprès des producteurs locaux. En 2021, ils seraient même 66 % prêts à « acheter plus de produits locaux quitte à les payer 10 % ou 15 % plus chers », alors que seulement 36 % feraient de même avec des « produits alimentaires bio ». ***

    Le local : l’émergence d’une tendance

    Consommer local est une tendance qui s’observe depuis déjà plusieurs années. En effet, les Français préfèrent manger mieux, savoir d’où proviennent leurs aliments, et ce, quitte à y mettre le prix.

    Faire quelques kilomètres pour acheter ses produits chez un petit commerçant se fournissant uniquement chez l’agriculteur de la région est désormais une forte tendance. 

    Cette tendance s’est d’autant plus ancrée dans les habitudes de consommation depuis la crise sanitaire de la Covid.

    Cette volonté de manger des produits locaux est motivée par plusieurs éléments :

    • 28% des Français souhaitent « favoriser l’économie et l’emploi là où ils habitent »,
    • 25% se disent être plus rassurés sur l’origine des produits et d’où ils viennent,
    • 23% des Français privilégient les produits locaux car ils bénéficient d'une réputation de qualité,
    • Pour 97% des Français, l’achat de produits c’est la volonté de soutenir les petits producteurs.

    Cet engouement autour du local ne diminue pas, au contraire, il se renforce et se développe.

    En avril 2022, 80% des consommateurs disent acheter des produits locaux et parmi eux, près de 4 personnes sur 10 déclarent le faire même souvent. ****

    Dorénavant, l’ensemble du secteur de la restauration est concerné par le franc succès des produits locaux dont la croissance s’observe également dans le secteur de la restauration. En effet, les Français veulent maintenant retrouver leurs habitudes dans les plats qu’ils mangent hors domicile.

    Local & Bio : complémentaires ou concurrents ?

    D'après l'étude d'Iri, 39% des consommateurs veulent acheter plus de produits locaux alors qu'ils sont 26% à souhaiter acheter plus de produits bios.* Le label Agriculture Biologique reste un élément différenciant d'achat mais qui n'est en effet plus suffisant pour les consommateurs.

    Les labels dits régionaux

    Concernant les labels, l’IGP (Indication Géographique Protégée) et l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) sont les labels de qualité les plus connus au niveau européen. Ces labels garantissent que le produit a été élaboré dans une zone géographique précise. Souvent confondu avec l’AOP (Appellation d’Origine Protégée), l’AOC est la déclinaison française et représente un ancrage sur le territoire français plus fort. Quant à l’IGP, il repose sur le savoir-faire.

    Chez Grands Moulins de Paris, nous apportons une attention particulière à la qualité et à la provenance de nos ingrédients.

    Découvrez par exemple, le Berrouga, notre mélange meunier pour pain aux légumineuses composés d’inclusions 100% françaises comme les lentilles vertes du Berry, labellisées Label Rouge et IGP.

    Le local en boulangerie

    Les Français sont en recherche de produits locaux plus accessibles (62%), souhaitent être en contact direct avec le producteur (34%).****

    Faire le choix du local, c’est aussi :

    • utiliser des produits de saison
    • pouvoir proposer des spécialités de la région, toujours très appréciées par la clientèle ; 
    • ancrer l’identité de sa boulangerie dans son territoire ; 
    • obtenir des produits savoureux mettant en valeur l’offre de son point de vente

    Comment travailler avec des produits locaux ?

    Vous souhaitez privilégier les circuits courts et le bio ? Renseignez-vous auprès des producteurs de votre région. Beurre, fromage, fruits et légumes… Vous pouvez trouver de nombreuses matières premières en circuits courts.

    Concernant les farines, renseignez-vous auprès de votre commercial, nous commercialisons aussi des farines locales !

    Les farines locales Grands Moulins de Paris

    En tant que meunier centenaire, il nous tient à cœur de nous renouveler et de vous proposer toujours de nouvelles références en adéquations avec les attentes des consommateurs.

    Tous les blés écrasés dans nos moulins sont français et nous développons déjà plusieurs farines à échelle régionale et locale.

    • La Cœur d’épi : est une farine fabriquée avec des blés cultivés dans une démarche d’agriculture de conservation des sols dans l’Est de la France et ensuite écrasés au moulin de Brienne-le-Château (10). Il existe deux références Cœur d’Epi : T65 pour pain courant et T65 pour pain de Tradition française.

    La Cœur d’épi est commercialisée dans l’Est, le Nord de la France et en Île-de-France.

    • La Grand Siècle Île-de-France : est une farine pour baguette de Tradition française d'exception, aux saveurs légèrement sucrées et longues en bouche. La Grand Siècle est fabriquée avec des blés cultivés en Île-de-France puis écrasés au moulin de Paris-Gennevilliers (92) et est commercialisée en Île-de-France.
    • La baguette Celte Tradition : est une farine élaborée avec des blés sélectionnés en Bretagne. Elle permet la réalisation de produits à la mie blanche et très alvéolée et à la croûte très croustillante. La baguette Celte Tradition est commercialisée dans le Nord-Ouest de la France.
    • La Aux Deux Blés : est une farine élaborée avec un mélange de blés durs et de blés tendres. Cette farine permet la réalisation de baguettes à la mie moelleuse et à la saveur gourmande.

    La Aux Deux Blés est commercialisée dans le Sud-Ouest.

    Vous habitez dans l’une de ces régions ? N’hésitez pas à commander en ligne dès maintenant ou à vous renseigner auprès de votre commercial !

    Comment communiquer ?

    Vu l’engouement des consommateurs pour le local, si vous travaillez avec des produits locaux, il serait dommage de ne pas le valoriser !

    Pour cela, n’hésitez pas à communiquer sur vos fournisseurs producteurs de votre région, que ce soit sur vos réseaux sociaux, à travers de la PLV en boutique ou même en présentant oralement vos produits à vos clients.

    Cela apportera de la visibilité et améliora la notoriété de votre boutique ainsi que du producteur pour un partenariat gagnant-gagnant !